Revenir à Artistes ayant fait l’objet d’un article important dans nos revues

Francis WILSON

Francis Wilson, Chulla III, 1983, 200 x 240

Francis Wilson, Chulla III
1983, 200 x 240

Francis Wilson obtient un B.A. de zoologie à l’Université de Michigan en 1957 et part vivre à New York. En 1965 il quitte New York pour voyager en Grèce, en Turquie et en France. Il finit par s’installer à Paris et en Provence (à partir de 1973), continuant à partager son temps entre ces deux régions. Il passe une maîtrise de linguistique appliquée à l’Université de Paris VII en 1974. Il commence à travailler dans l’art textile au début des années 1970.

Œuvres textiles

Ses premières œuvres sont des structures en fibres de coco nouées : ces pièces sont exposées pour la première fois en 1979 au Musée de la Tapisserie d’Aix-en-Provence, dans l’exposition « Tapisseries et structures textiles », ainsi qu’à L‘ELAC de Lyon, dans l’exposition  » Espace et Matières – cinq artistes contemporains  » et à la Biennale Internationale de la Tapisserie de Lausanne, en 1981. Les petites pièces participent aux expositions du Musée des arts décoratifs de Paris (1980), à la 4e Exposition Internationale de Textiles Miniatures de Londres (1980) et au Musée des Arts Décoratifs de Lausanne. La pièce exposée à Lausanne, intitulée « Memories of a Santacruzian Spring », est composée de trois panneaux de 2 m × 2 m, en fibres nouées, peints en noir. Chacun des trois panneaux est recouvert d’une toile peinte : le premier en rouge, le deuxième en bleu, et le troisième en vert. La toile couvrant les panneaux noués a été frottée jusqu’à l’usure pour révéler la structure nouée en dessous. Cette pièce et les pièces similaires de la même époque (bag paintings) sont une transition entre le travail textile et le travail de peinture qui va préoccuper de plus en plus Francis Wilson à partir du début des années 1980.

 » La série monumentale, Chalunga, (1982) est composée de hautes formes dans l’espace. Énigmatiques, mystérieuses, ni humaines, ni animales, par leur puissance elles dominent l’espace dans lequel elles sont confinées. » Extrait du livre Whole Cloth de Mildred Constantine et Laurel Reuter (1997, Monacelli Press, N.Y.)

Œuvres peintes

Les œuvres peintes sont exposées à partir de 1984, à la Galerie Nationale de la Tapisserie de Beauvais, à la Galerie Pédjeshof en Hollande, à la Galerie la Main à Bruxelles, au Centre Pablo Néruda de Corbeil-Essonnes, à la Galerie Keller à Paris, ainsi qu’à San Diego en Californie.

Dessins

Parallèlement à ses œuvres textiles et à sa peinture, Francis Wilson a toujours pratiqué le dessin. La plupart des dessins sont de petits formats sur papier calque, réalisés à la mine de plomb ou aux crayons de couleurs. Ces dessins ont été exposés, Galerie Keller et au Musée des arts décoratifs à Paris, à la Galerie Pedjéshof en Hollande et ils figurent dans le Fonds National d’Art Contemporain, en France.

Si vous voulez connaître les numéros de Textile/Art qui contiennent des articles sur cet artiste, tapez son nom dans le moteur de recherche situé en haut de la page.

 


Sites internet :

Site officiel : http://www.francis-wilson.com/

Site Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Wilson

Lien Permanent pour cet article : http://www.textile-art-revue.fr/artistes/artistes-ayant-fait-lobjet-dun-article-important-dans-nos-revues/francis-wilson/