↑ Revenir à Expositions

Dalida, une garde-robe de la ville à la scène

Du 27 avril au 13 août 2017

Musée de la mode
10, Avenue Pierre 1er de Serbie
75016 Paris

Pour le trentième anniversaire de la disparition de la chanteuse Dalida, le Palais Galliera lui rend hommage en exposant sa garde-robe. Celle-ci, qui a été préservée depuis la disparition de la chanteuse, a fait l’objet d’une récente donation par son frère Orlando qui s’exprime ainsi : « La garde-robe d’une femme est un journal intime où secrets et révélations se côtoient librement. Lorsque ce vestiaire se trouve être celui de Dalida, l’une des chanteuses les plus populaires en France, ces secrets et ces révélations accèdent au statut de reliques précieuses. Et lorsque, en outre, ces tenues de jour ou de soir de l’une des plus grandes artistes du XXe siècle dessinent le portrait d’une sœur aimée et trop tôt disparue, il convient de penser avec responsabilité à l’avenir de ce patrimoine vulnérable. »

Dalida ne laissait rien au hasard, elle aimait la mode et les couturiers l’aimaient. Habillée par les plus grands à la ville comme à la scène, en haute couture ou en prêt-à-porter, Yolanda, la miss Égypte à l’explosive plastique, devient Dalida et avec Bambino fait un tabac à Bobino. Taille marquée, hanche et poitrine moulée, épaule dégagée, chute de reins, tout est vertigineux chez elle. Sophistiquée, parée, maquillée, accessoirisée, c’est une bête de scène. Robes New Look des années 50 griffées Carven, fourreau rouge incendiaire façon Hollywood par Jean Dessès, sobre et chic en Loris Azzaro, robe chasuble du Balmain sixties, costumes paillettes et disco par Michel Fresnay dans les années 70, classique et indémodable en Yves Saint Laurent, elle a tout osé, tout porté.

Lien Permanent pour cet article : http://www.textile-art-revue.fr/expositions-en-cours/dalida-une-garde-robe-de-la-ville-a-la-scene/