Revenir à 2015

Impressions du Soleil Levant

150 ans de relations Alsace-Japon

du 07 novembre 2014 au 11 octobre 2015

japon1 084Musée de l’Impression sur Étoffes
14, rue Jean-Jacques Henner
68072 – MULHOUSE

L’influence du Japon sur le vocabulaire décoratif textile demeure encore aujourd’hui très présente et l’Alsace et le Japon s’attachent à faire perdurer leurs relations commerciales et culturelles. Célébration de ces indéfectibles liens franco-japonais, l’exposition « Impressions du Soleil Levant » met en lumière un échange fructueux et un dialogue riche entre ces deux cultures.

Le Musée de l’Impression sur Étoffes se propose de retracer cette histoire commencée dès 1864, quand les manufactures alsaciennes exportent vers le Soleil Levant des étoffes de mousseline de laine.

En 1858, à Edo, un traité d’amitié et de commerce est signé entre la France et le Japon. Sur le plan économique, l’industrie alsacienne s’intéresse rapidement à ce nouveau marché qu’elle tente de conquérir, notamment en adaptant l’impression sur laine au goût nippon. La production de châles à motif cachemire a en effet permis aux manufactures alsaciennes d’atteindre sur ce support une qualité et un savoir faire équivalent à celui du coton ayant bâti leur réputation.

Le Japon, ne dispose alors d’aucun élevage de moutons et le climat nécessite des vêtements chauds en hiver. En 1863, la manufacture Thierry-Mieg & Cie est la première à réaliser des laines imprimées destinées à ce pays. Elle sélectionne pour cette nouvelle clientèle des motifs ornementaux japonais imprimés en blanc sur des fonds rouges ou violets. Elle imite par le bais de l’impression à la planche une technique traditionnelle japonaise de teinture à la réserve par ligature : le Shibori. La première cargaison d’étoffes servant principalement à la fabrication de kimonos arrive au japon en 1864.

www.musee-impression.com/expositions

Lien Permanent pour cet article : http://www.textile-art-revue.fr/historique-2/anciennes-news/2015-2/impressions-du-soleil-levant/