Revenir à 2016

Art Wall: Terri Friedman 🌐

Du 25 août 2016 au 12 février 2017

Berkeley Art Museum and Pacific Film Archive (BAMPFA)
2155 Center Street
Berkeley , Californie

L’artiste nomme les 10 panneaux, qu’elle a réalisés à la demande du directeur Lawrence Rinder pour le grand mur de 6 mètres de long de l’université, des « yarn painting ». Etrange quand un nom existe bien pour désigner ce qu’elle a réalisé ! Veut-elle dire par là qu’elle ne se réfère pas à un savoir faire ? Terri Friedman a exploré de nombreux médias dans sa carrière artistique, mais c’est récemment qu’elle a décidé de tisser. Elle a été inspirée par une tapisserie de Joan Miro qu’elle a vue à la Fondation Miro de Barcelone. Intéressée par la texture de la fibre, elle s’est souvenue de sa grand-mère en train de tricoter.

Les couleurs viennent de ses voyages en Inde et de son enfance passée durant les psychédéliques années 60.

While weaving the pieces for this monumental textile on her four-foot loom, Friedman was experiencing “all the unhinged aspects of the contemporary world,” from senseless acts of terror and violence, both in the United States and abroad, to the divisiveness of the presidential campaign, as well as the death of a close friend. The work consists of three sections that reflect this context: inspiration or radioactivity on the left, a calmer patchwork transition area in the center, and the right side about light coming through loss, a memorial. “The climate is radioactive and so are the woven panels,” Friedman says. “The wall is purposefully colorful and bright in the face of difficult times. The term ‘violent pretty’ keeps coming to mind. Ultimately lightness outshines darkness. Grief and anger are not darkness. Fear and indifference are. I wanted an electricity or radioactivity that mirrored the time and place.”

Lien Permanent pour cet article : http://www.textile-art-revue.fr/historique-2/anciennes-news/2016-2/art-wall-terri-friedman/