Revenir à 2016

Arts et Nature, un voyage végétal à la rencontre de trois artistes

Du 27 mars au 15 novembre 2016

Bambouseraie de Prafrance
Domaine de Prafrance
552 rue de Montsauve
F-30140 Générargues

Chez Marie-Noëlle Fontan, Marie Gueydon de Dives et Mireille Laborie, le végétal est souvent au cœur de l’inspiration, de la recherche et de la création artistique.

Découverte de trois artistes et de leur ancrage dans le parc.

Marie-Noëlle Fontan – Correspondances (dialogue entre la Bambouseraie en Cévennes et les tissages). Pendant ses promenades dans cette forêt magnifique qu’est la Bambouseraie en Cévennes, elle a d’abord fait la collecte de gaines de bambous, d’inflorescences du Nandina et de fibres du palmier de Chine, fibres dont la structure rappelle la forme d’un tissage… Elle a travaillé ces plantes avec en tête plusieurs installations : accrochées parmi les bambous, de grandes vrilles faites de gaines; flottant comme des bannières dans l’espace, des panneaux tissés avec des fibres noires; enfin une centaine « d’insectes » composés à partir d’éléments végétaux originaires d’Amérique Centrale, d’Australie et de France… Elle nous renvoie à une des questions essentielles de notre XXIème siècle : celui de la beauté et de la fragilité de notre environnement, de cette nature dans laquelle nous vivons et qui nous met face à nous-mêmes, à notre condition d’humain déplacé, itinérant, essayant de retrouver une stabilité qui parfois jaillit des « êtres naturels », arbres et végétaux.
www.marie-noelle-fontan.com

Marie Gueydon de Dives – Influences. Passionnée au départ par la macrophotographie puis par le travail du papier, Marie Gueydon de Dives s’engage dans la céramique en 2010, selon une recherche qui ne cesse de repousser les limites des matériaux et de la technique. L’architecture du vivant, la résonance vibratoire de la matière et les échelles de perception entre l’homme et son environnement sont ses axes de travail. Lichens, mousses, l’artiste modèle ainsi des ornements évolutifs pour certains arbres et bambous, comme un hommage à leur témoignage.
www.gueydon-de-dives.com

Mireille Laborie – Ainsi Soie Fil. Pour cette nouvelle réalisation, Mireille Laborie utilise à nouveau la ligne. Cette installation de fils blancs s’accrochera en divers points sur les supports bambous pour dessiner dans l’espace une immense toile, mi- dentelle, mi- tissage. L’artiste fascinée par l’élaboration de la toile d’araignée constituée de si peu de matière et de tant de vide, imagine une toile qui fait allusion au Web. Vécu comme un symbole de liberté, de rapidité, de partage, le côté positif de cette immense toile, peut aussi, si l’on n’y prend garde se révéler être le plus dangereux des pièges. On retrouve dans les volumes de bois tressé qui évoquent le mot « chrysalide », l’enveloppe vide abandonnée par l’insecte sur le chemin, la forme d’une vie enfuie pour se reproduire, ailleurs, dans le cycle infiniment recommencé de la vie.
www.mireille-laborie.com

Lien Permanent pour cet article : http://www.textile-art-revue.fr/historique-2/anciennes-news/2016-2/arts-et-nature-un-voyage-vegetal-a-la-rencontre-de-trois-artistes/