Revenir à 2016

« Rebelle » ☀

☀ Vue par Textile/Art et vivement recommandée

Du 23 juin au 31 décembre 2016

Musée Bargoin
45, rue Ballainvilliers
63000 Clermont-Ferrand

Dans le cadre de l’édition 2016 du Festival international des Textiles Extra Ordinaires (FITE).

Au sein d’un premier volet, « Rebelles » donne la parole à des groupes qui, face à la spoliation de droits fondamentaux et d’individus, cherchent à faire entendre leurs revendications.

Afficher sa fierté, « porter » une cause (au sens premier du terme, par le vêtement notamment), détourner des codes, s’en affranchir pour se réapproprier un devenir, sont autant de signes ostentatoires qui révèlent ici à la fois un intime et une cause commune : Ghandi, fierté d’une indépendance indienne, a arboré le kadhi, production locale d’un coton endémique ; Nelson Mandela a porté les « chemises Madiba » qui sont devenues des symboles de la fierté d’une identité africaine libre ; d’autres anonymes encore, des peuples se sont levés en portant sur eux leur identité, en l’affichant aux yeux de tous – leurs semblables mais aussi leurs oppresseurs – bravant les interdits et résistant pour clamer/réclamer leur droit d’exister.

Le deuxième volet, « J’accuse… », est une tribune textile contemporaine. En transcendant la matière, en se jouant des codes textiles, en détournant les stéréotypes, en transgressant les interdits et en repoussant les limites imposées, l’artiste agite les consciences. Véritables dénonciations, ces satires visuelles et engagées provoquent la réflexion. Sous l’apparence d’une fausse légèreté, certaines installations comme Tipping point/Critical Mass ou Carpet bombs de l’Anglaise Yara el Sherbini mettent en scène un message décalé sur un ton grinçant. D’autres artistes encore interrogent la place du textile, comme Jean Ulrick Désert, Ralph Ziman, Majida Khattari, Hassan Musa, Ghada Amer et Sasha Nassar.

Dans un troisième temps, l’exposition s’appuie sur l’histoire de l’humanité qui vient ici témoigner que la rébellion peut se manifester sous des formes diverses où la non violence s’impose progressivement : le bonnet phrygien, les arpilleras du Chili, les mouchoirs panuelos des détenus ou les tapis de guerre afghans.

Lien Permanent pour cet article : http://www.textile-art-revue.fr/historique-2/anciennes-news/2016-2/rebelle/