Revenir à 2018

Janaina Mello Landini, “Aglomeração”

Du 12 octobre du 14 novembre 2018

Vernissage : jeudi 11 octobre

Galerie Virginie Loubet
48, rue Chapon
75003 Paris

Succédant aux Impregnações (Imprégnations), les Aglomerações (Agglomérations) constituent un nouvel ensemble de travaux issu de la série des Ciclotramas.

Utilisant ses matériaux de prédilection, des cordes en nylon ou en coton qu’elle détisse méticuleusement jusqu’à obtenir le fil le plus fin possible, l’artiste réalise des compositions aux formes organiques ou végétales, en venant les broder sur la toile. L’idée est de « détricoter » le temps de l’intérieur en effilochant la même corde, ouvrant la voie à des bifurcations progressives jusqu’à parvenir au dernier stade indivisible, étape finale qui fixe le tout dans un équilibre parfait.

Alors qu’avec les Impregnações l’artiste commençait le « tissage » et que les ramifications se développaient selon un schéma logique et délicatement apparent, avec les Aglomerações, ces mêmes branches se mettent maintenant à grimper les unes sur les autres, pour générer finalement un travail flirtant avec la notion de « rhizome ». La qualité organique des formes arborescentes demeure, mais maintenant plutôt comme les organes du corps, prenant la forme de reins, d’utérus, de cœur etc. Les cordes ne sont plus déposées au sol, elles sont épaisses, magistrales, elles sortent de la toile et déchirent le tissu comme une peau. La toile n’est plus une feuille blanche, elle adopte maintenant la couleur naturelle du lin.

L’œuvre devient ainsi un ensemble d’éléments matériels et tactiles. Son lien avec le principe d’espace-temps est la qualité essentielle qui permet d’établir une relation entre cette dernière et le regard témoin.Du 12 octobre du 14 novembre 2018

Lien Permanent pour cet article : http://www.textile-art-revue.fr/historique-2/anciennes-news/2018-2-2/janaina-mello-landini-aglomeracao/