Revenir à Artistes ayant fait l’objet d’un article important dans nos revues

Claudie HUNZINGER

Claudie HUNZINGER, Bibliothèque en cendres

Claudie HUNZINGER, Bibliothèque en cendres

Claudie Hunzinger est née le 9 avril 1940 à Colmar dans le Haut-Rhin, France.

De 1960 à 1963, elle suit des études supérieures au Lycée Claude-Bernard à Paris, pour le professorat de dessin.

Elle place le livre au centre de son travail, explorant la feuille, la page, le volume, construisant des Bibliothèques en cendre, tout en publiant chroniques et récits.

En 1955, elle obtient le prix de poésie de l’Académie d’Alsace.

En 1964, Claudie rejoint Francis Hunzinger qui, après des études à la Bergerie nationale de Rambouillet, s’est installé dans une ferme des Vosges pour élever des brebis. Ils y vivent ensemble un rêve d’enfance. Ils ont une vie de pionniers en montagne, où ils réalisent des œuvres faites avec la laine des moutons qu’ils élèvent et les herbes qu’ils ramassent, teintes avec des couleurs naturelles qu’ils fabriquent eux-mêmes, façonnant leur propres matériaux picturaux. Ensuite, les feuilles sont imprimées de façon parfois illisible, assemblées, construisant des objets comme des « vanités« .

En 1973 Claudie publie un récit, Bambois, la vie verte, dans la collection Stock 2.

Au début des années 80, elle commence la série des Bibliothèques en cendre, qui seront exposées à l’Hôtel Rothchild à Paris, à la Biennale de Lausanne, au musée Bellerive à Zurich, au Barbican Center à Londres. Cette série des Bibliothèques en cendre est une réflexion noire sur l’Humanisme. Textile Art qui s’intéresse à son imposant travail plastique en feutre, lui demande de parler de son approche pour le numéro Papier/matière.

En 1989, Claudie Hunzinger publie Les enfants Grimm. Avec les années 2000, naît la série des pages d’herbe aux écritures géantes. Elles sont une réflexion sur une linguistique de la nature. En fait, Claudie Hunzinger qui ne construit plus aujourd’hui d’œuvres plastiques, n’a jamais cessé d’écrire, tantôt dans la langue des herbes, tantôt dans la langue des humains.

En 2003, elle coédite avec trois musées un catalogue d’artiste, V’herbe. En 2010, elle publie Elles vivaient d’espoir, chez Grasset et, en 2012, La survivance, chez Grasset.

Si vous voulez connaître les numéros de Textile/Art qui contiennent des articles sur cet artiste, tapez son nom dans le moteur de recherche situé en haut de la page.

 


Sites internet :

Site officiel : http://www.claudie-hunzinger.com/

Site Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Claudie_Hunzinger

Lien Permanent pour cet article : https://www.textile-art-revue.fr/artistes/artistes-ayant-fait-lobjet-dun-article-important-dans-nos-revues/claudie-hunzinger/