Revenir à Artistes ayant fait l’objet d’un article important dans nos revues

Elga HEINZEN

Elga HEINZEN, Apparences-C, 1981, 131-x-33-cm

Elga HEINZEN, Apparences-C
1981, 131-x-33-cm

Elga Heinzen est une artiste suisse, plasticienne et photographe, née à Genève. Elle vit et travaille à Paris.
Son œuvre peinte est consacrée aux plis sous toutes ses formes.

Entre 1970 et 2011, elle a exposé dans plusieurs galeries, aux États-Unis, en Angleterre, en Italie et en France. En Juin 2016, la galerie 24B à Paris réalise une rétrospective de son œuvre peinte et photographique.

Entre 1981 et 1985, elle aborde, par le médium peinture (elle utilise l’acrylique ou la peinture sur tissu), la représentation du textile sous un aspect sculptural et très en lien avec le vêtement. La série « Apparences » tout d’abord, où le vêtement, à force d’être porté, devient seconde peau et qui « une fois retiré garde l’empreinte du corps, pareil à ces dépouilles que certains insectes abandonnent dans la nature » dit-elle. Puis, elle poursuit ses recherches par la série « Drapeaux », où elle est montre sa fascination pour leurs couleurs claquantes et surtout pour les plis et les replis qui rendent la matière vivante.

La série « Témoins » (1985-1988) révèlent des personnages recouverts d’étoffe et comme mis à plat. Avec « Traces » (1988-1991), elle explore le thème du lit où la toile retrouve un châssis. Le lieu symbolique aussi pour elle de tous « les évènements graves d’une existence ».
Elga Heinzen vit et travaille trois mois par an en Toscane depuis une vingtaine d’années. Les plis des paysages de Sienne, une terre qu’elle « a envie de caresser », inspire la série de peinture « Terra di Siena » de 1991 à 1994. Des œuvres où s’imposent les replis et les rayures, toutes en mouvement et en couleur.

 En 2000, c’est une nouvelle aventure, avec cette fois, la photographie numérique. Elga Heinzen réalise des photos montages d’abord sur le thème de la paume de la main. C’est la série des « Handscapes » qu’elle qualifie aussi de « portraits ».
« Ces photos réunissent les éléments qui sont depuis toujours la base de mon travail : l’obsession des plis et des formes rondes et sensuelles » précise Elga Heinzen.
Puis, redécouvrant des photos de la campagne de Sienne, prises par elle-même dix ans auparavant, elle les recycle en photos montages : « Colline Senesi »(2003).
A partir de 2008, elle revient au tissu peint de larges rayures colorées avec ses « Présences », sculptures de toile de lin montées sur des structures de grands parasols en bois, « qui fermés, évoquent des silhouettes humaines ».
Entre 1970 et 2011, elle a exposé dans plusieurs galeries, aux Etats-Unis, en Angleterre, en Italie et en France.

Le livre « Elga Heinzen : Permanence du pli » de Pascal Bonnafoux parait fin 2011.

Si vous voulez connaître les numéros de Textile/Art qui contiennent des articles sur cet artiste, tapez son nom dans le moteur de recherche situé en haut de la page.

 


Sites internet :

Site officiel : http://www.elgaheinzen.net
Site Wikipédia :http://fr.wikipedia.org/wiki/Elga_Heinzen

Lien Permanent pour cet article : https://www.textile-art-revue.fr/artistes/artistes-ayant-fait-lobjet-dun-article-important-dans-nos-revues/helga-henzen/