Revenir à Informations diverses

La dentelle du Puy-en-Velay au secours des récifs de corail

Publié le 16/6/2018 –

Combiner la recherche scientifique, l’art et le savoir-faire de la scoop Fontanille, usine de fabrication de dentelle en Haute-Loire, pour élaborer une dentelle susceptible de favoriser la restauration des barrières de corail : c’est l’idée d’un projet en cours, Corail/Artefact.

L’idée est de créer une interface sur laquelle les cellules de corail pourraient se fixer et se développer, à la manière d’un tuteur pour un arbre. Or, la dentelle a plusieurs avantages : elle est rugueuse, transparente ce qui permet de laisser passer la lumière, et qui plus est biodégradable.

« Dans mon travail, je m’intéresse aux artisans qui ont un savoir-faire traditionnel et à la façon de les relier aux enjeux contemporains, climatiques par exemple. Et je travaille depuis un moment avec des coraux, explique Jérémy Gobé. Quand j’ai vu au Puy-en-Velay le Point d’Esprit, qui est un modèle de dentelle, j’ai vu que c’est l’exacte représentation d’une cellule de corail vue au microscope. Donc je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire. »

Le 26 juin au Musée Bargoin à Clermont-Ferrand, le projet sera présenté dans le cadre du Festival des textiles extraordinaires, avec des aquariums d’expérience et des premiers prototypes.

Lien Permanent pour cet article : https://www.textile-art-revue.fr/autres-actualites/informations-diverses/la-dentelle-du-puy-en-velay-au-secours-des-recifs-de-corail/