Revenir à Expositions

Hannah Ryggen, Manifestes tissés 🌐

Du 26 septembre 2019 au 12 janvier 2020

Schirn Kunsthalle Francfort
Römerberg, 60311
Francfort-sur-le-Main
Allemagne

La Schirn Kunsthalle de Francfort consacre une grande exposition à l’artiste suéno-norvégien et offre le premier aperçu approfondi de l’œuvre de Ryggens en Allemagne, à travers 25 tapisseries.

Avec ses tapisseries monumentales, l’artiste Hannah Ryggen (1894-1970) a créé une œuvre puissante et d’inspiration politique. Travaillant dans une petite ferme autosuffisante sur la côte ouest de la Norvège, elle a lancé des attaques contre Hitler, Franco et Mussolini et a fait de fortes déclarations de soutien aux victimes du fascisme et du national-socialisme, à travers ses œuvres d’art. L’exposition présente les tapisseries monumentales de Ryggen et vise à examiner comment l’artiste représentait un autre type de modernisme, dans lequel des éléments de l’art populaire et de la mythologie ont été mélangés avec des questions contemporaines.

«C’est à la fois sa vision humaniste et ses thèmes qui font que l’art d’Hannah Ryggen nous semble particulièrement d’actualité et pertinent aujourd’hui », explique le Dr Philipp Demandt, directeur de la Schirn Kunsthalle de Francfort.

L’œuvre d’Hannah Ryggen a récemment reçu une nouvelle attention dans le contexte de l’art contemporain. De son vivant, ses tapisseries ont été présentées dans d’importantes expositions d’art en Europe et aux États-Unis, mais après 1970, elles ont été de plus en plus classées comme artisanales et n’ont donc jamais vraiment pénétré le canon de l’histoire de l’art, alors que Ryggen a toujours considéré ses œuvres comme appartenant aux beaux-arts. En incorporant des événements politiques contemporains dans sa gamme de motifs, elle a donné à la tapisserie comme médium un rôle complètement nouveau. Les œuvres antifascistes et anti-guerre de Ryggen sont au centre de la présentation au Schirn.

La Schirn fait également la lumière sur le développement artistique de Ryggen ainsi que sur les inspirations de l’art et de la littérature qui se reflètent dans son œuvre. L’artiste, qui a d’abord suivi une formation de peintre, a commencé à tisser en 1923. Elle a passé les dix années suivantes à apprendre à maîtriser tous les aspects techniques. Les matériaux pour son travail de tissage, elle a recueilli de sa ferme et la nature environnante; Ryggen fila le fil elle-même et colora la laine avec des colorants naturels obtenus à partir de plantes.

Lien Permanent pour cet article : https://www.textile-art-revue.fr/expositions-en-cours/hannah-ryggen-manifestes-tisses-%f0%9f%8c%90/