Revenir à 2013

La Dame à la Licorne

Musée Cluny, Paris.

La salle de la Dame à la Licorne a fait peau neuve.

Réouverture le 18 décembre.

licorneLe réaménagement de la salle abritant les six tapisseries au premier étage du musée est terminé. Ces travaux ont permis d’offrir des conditions de conservation optimales et à rendre ce chef d’œuvre accessible, dans l’entière acception du terme. Une attention toute particulière a été portée à l’éclairage et à l’accompagnement de médiation, afin de restituer tout son sens à l’œuvre. Enfin, la mise en place d’une rampe constitue le premier pas vers une accessibilité physique du parcours des collections.


Musée National du Moyen Âge
6, place Paul Painlevé
75005 Paris
Tél : 01 53 73 78 16

www.musee-moyenage.fr

Vers 1838, Georges Sand séjourne au château de Boussac, dans la Creuse. Mais personne n’aurait pu prédire l’immense découverte de l’écrivain… Un jour, en se baladant, elle tombe par hasard sur des tapis de charrettes et des couvertures à chevaux qui l’intriguent.
En regardant de plus près, elle réalise qu’il s’agit de six magnifiques tapisseries médiévales : La dame à la licorne !
Leur qualité est exceptionnelle mais on peut observer une grande usure sur les côtés de la tenture. C’est décidé, il faut protéger l’œuvre !

George Sand en signale l’existence à Prosper Mérimée, alors jeune inspecteur des Monuments Historiques et surtout son ancien amant. Il décide de les classer Monuments Historiques afin de les conserver après une première restauration. La Dame à la Licorne sera vendue en 1882 au Musée National du Moyen-Age, à Paris, où elle constitue depuis l’un des chefs-d’œuvre de la collection.

Information lue sur la newsletter de Artips (www.artips.fr)

Lien Permanent pour cet article : https://www.textile-art-revue.fr/historique-2/anciennes-news/2013-2/la-dame-a-la-licorne/