Revenir à 2016

Kunihiko Moriguchi – vers un ordre caché

Du 16 novembre au 17 décembre 2016

Maison de la culture du Japon à Paris
101 bis quai Branly
Paris XVe

L’exposition réunit pour la première fois en France un ensemble exceptionnel de 26 kimonos – du premier qu’il réalisa en 1967 à celui qu’il a spécialement conçu pour cette rétrospective – constituant autant de pièces uniques, ainsi que 11 peintures et des créations dans les domaines du design et des arts appliqués.

Élevé au rang de « Trésor national vivant », Kunihiko Moriguchi perpétue la tradition de teinture de tissus appelée yûzen qu’il a profondément renouvelée. Ses kimonos novateurs sont ornés de motifs souvent géométriques. Ils sont le produit de sa connaissance des arts graphiques européens qu’il a étudiés à Paris et de son apprentissage dans l’atelier de son père, lui-même éminent maître du yûzen.

Moriguchi, né en 1941, étudie la peinture de « style japonais » (nihonga) à l’université des Arts de Kyoto. Il part pour la France à l’âge de 22 ans et devient un élève brillant de l’École nationale des arts décoratifs, un jeune Parisien rêvant de devenir « graphic designer ». Il se lie d’amitié avec le critique Gaëtan Picon et le peintre Balthus qui l’invite à la Villa Médicis. Ce dernier le persuade de se consacrer à l’art du yûzen, technique tricentenaire réservée aux kimonos d’apparat, dont le père de Kunihiko est un illustre représentant.

http://www.mcjp.fr/fr/agenda/kunihiko-moriguchi

Lien Permanent pour cet article : https://www.textile-art-revue.fr/historique-2/anciennes-news/2016-2/kunihiko-moriguchi-vers-un-ordre-cache/