Revenir à 2016

Les Journées d’Étude 2016 de l’AFET

Publié le 9/11/2016 –

Les 25 et 26 novembre 2016

Cité internationale de la tapisserie

« Architecture et textile : Aménager l’espace ; Rôle et symbolique des textiles dans les cultures nomades ou sédentaires ».

Un colloque dont la coordination scientifique est assurée par Françoise Cousin, ancienne responsable des collections textiles au musée du quai Branly, Bernard Jacqué, conservateur honoraire du musée du papier peint de Rixheim, Anna Leicher, conservateur des antiquités et objets d’art de Maine-et-Loire, Florence Valentin, doctorante à l’EHESS Paris et Danièle Véron-Denise, conservateur honoraire du château de Fontainebleau.

Au programme des Journées d’Étude

Sédentaires ou nomades, les hommes ont habillé ou créé leurs lieux de vie à l’aide de textiles. Les habitations fixes s’ornent de rideaux, tentures, tapis, tapisseries, tandis que les velums des tentes, leurs cloisons intérieures, les bandes ornementales et d’autres décors sont partie prenante de l’habitat mobile.

On peut constater que, dans les sphères publiques de nos sociétés, les tissus ont considérablement perdu de leur importance au XXe siècle, alors que jusqu’à une date récente on tendait les rues et les façades d’étoffes dans certaines circonstances (processions, marques de deuil…), comme on tendait les intérieurs d’étoffes pour habiller les murs et séparer les espaces, de façon permanente ou occasionnelle. Le « tissu d’ameublement » se cantonne aujourd’hui principalement à l’environnement domestique dans les habitations sédentaires, tandis que les textiles constituent toujours la majeure partie de l’équipement des nomades.

Les communications traiteront d’exemples de toutes périodes historiques comme de toutes origines géographiques et culturelles.

http://www.afet.fr/index_fichiers/Page379.htm

Lien Permanent pour cet article : https://www.textile-art-revue.fr/historique-2/archives-actualites/2016-2/les-journees-detude-2016-de-lafet/